Béton

Nouvelle approche de valorisation de sédiments par voie hydrothermale

Le projet Neo’block est à l’initiative de l’IMT Lille-Douai et Neo-Eco avec l’appui du bureau d’études ToGrew Expertise. Innovation pionnière sur les sédiments, cette étude s’intéresse au procédé de solidification hydrothermale de matériaux cimentaires compacts à base de sédiments de dragage portuaire et fluvial.

Caractéristiques du projet Neo’Block

– Développement expérimental en laboratoire d’un autoclave grand volume pour solidification hydrothermale de matrices cimentaires à base de sédiments.

– Fort taux massique de valorisation des sédiments (> 50% dans les matrices formulées).

– Variabilité des matrices incorporant en co-valorisation avec les sédiments d’autres
matériaux granulaires alternatifs (mâchefers d’incinération, sables de déconstruction, sables de fonderie, scories Waelz).

– Élaboration de matériaux de construction compacts à base de sédiments à l’échelle 1, de la taille de brique à la taille du parpaing.

– Applications potentielles : blocs pleins/creux (BTP, génie côtier), granulats artificiels, mobiliers urbains, éléments de voirie (bordures, pavés, etc.).

Autoclave pour solidification hydrothermale
  • Porteur du projet :

 

 

 

  • Durée du projet :

2018-2022

  • Budget du projet :

2 027 696 € dont 1 272 415 de fonds FEDER

  • Financeur :

Projet mis en œuvre avec le soutien financier du Fonds européen de développement régional (FEDER)