Projet de valorisation des Terres et sédiments en Hauts-de-France

VAL’AGRO08/02/2022

Projet de valorisation des Terres et sédiments en Hauts-de-France

La Région veut valoriser les terres et sédiments en Hauts-de-France

Tant au niveau européen qu’au niveau français, l’économie circulaire est au cœur des politiques de transition écologique des territoires. Ces ambitions sont au cœur des activités de Neo-Eco, un bureau d’études spécialisé dans la création de boucles d’économie circulaire. L’expérience acquise depuis plus de 10 ans, notamment via la méthode Sédimatériaux, ainsi que les avec l’Institut Mines Telecom Nord Europe (IMT, situé à Douai dans le département du Nord), la Région Hauts-de-France, le Centre de déploiement de l’éco-transition dans les entreprises et les territoires (CD2E, situé à Loos-en-Gohelle dans le Pas de Calais), permettent à Neo-Eco de contribuer de manière significative à des initiatives concrètes telles que le projet du Canal Seine-Nord Europe (CSNE).

 

Le CSNE, porté par la Société du Canal Seine-Nord Europe (SCSNE), prévoit la réalisation d’un canal au gabarit européen de 107 km de long, accompagné d’aménagements connexes telles qu’une retenue d’alimentation en eau, des quais, des équipements pour la plaisance et des rétablissements routiers ou ferroviaires, ainsi que 1 200 hectares de sites de mesures environnementales. Ce projet engendrera la production de vastes quantités de matériaux, notamment des terres, des déblais et des sous-produits de déconstruction, offrant ainsi une opportunité, répondant à l’objectif de la SCSNE, de développer des filières de valorisation matière intégrant les principes de l’économie circulaire.

 

Pour répondre à cette opportunité, Neo-Eco entreprend des actions pour étudier les possibilités de valorisation de ces matériaux excédentaires. Des collaborations sont initiées avec divers acteurs tels que les industriels, les gestionnaires de territoires, les syndicats de gestion de déchets, les universités et les laboratoires de recherche. L’objectif est de concevoir des solutions innovantes permettant de transformer ces matériaux en éco-matériaux répondant aux critères normatifs d’usage.

 

Parmi les actions entreprises, on compte notamment :

  • la caractérisation des propriétés techniques et environnementales des matériaux
  • la formulation et la validation d’éco-matériaux adaptés aux besoins du CSNE.

Ces actions visent à fournir des clefs pour la valorisation des matériaux excédentaires, réduisant ainsi la mise en stockage de déchets et participant à la préservation des écosystèmes et paysages locaux.

A propos des partenaires

Logo Hauts-de-France
Les ports de Calais et de Boulogne-sur-Mer ont été décentralisés au bénéfice de la Région au 1er janvier 2007. Ils ont été administrativement fusionnés au 1er janvier 2015 sous l’appellation « port de Boulogne-sur-Mer – Calais ». Le Conseil régional Hauts-de-France en est l’autorité portuaire. Si l’exploitation commerciale est déléguée au travers d’un contrat de Délégation de Service Public, l’exercice de l’Autorité est assuré directement par les services régionaux, notamment le maintien de la profondeur des accès et des bassins nécessaires pour assurer l’activité des deux sites portuaires à l’échelle nationale et européenne (pêche, transformation des produits de la pêche et transport de passagers).
logo Neo eco
Entreprise d’ingénierie et de conseil pionnière dans le développement de nouvelles solutions de valorisation pour les matières usagées, en particulier les sédiments de dragage/curage et les bétons de déconstruction.
cropped-IMT_Nord_Europe_-1024x696
L’Institut Mines Telecom est le premier groupe français d’Ecoles d’Ingénieurs et de managers. IMT Nord Europe est l’école interne de l’Institut Mines Telecom implantée en Hauts-de-France, issu de la fusion de Mines Douai et Télécom Lille au 1er janvier 2017. Elle la plus grande école d’ingénieurs au nord de Paris, pour former l’ingénieur du futur, généraliste et expert du numérique. Chaque année, plus de 500 ingénieurs de talent sont formés pour anticiper les évolutions économiques et sociétales.
CD2E-Piste1-V1
Le CD2E accompagne, conseille et forme les professionnels, bailleurs, promoteurs, collectivités, entreprises pour massifier les bonnes pratiques de transition écologique, énergétique et de décarbonation durable en Hauts-de-France. 4 domaines sont traités ; bâtiment durable (hors-site, passif, biosourcés, bim), énergies renouvelables et de récupération, économie circulaire (valorisation des sédiments, réemploi et recyclage, gestion de la ressource en eau, éco-conception) et achats publics durables avec comme moteur un développement économique vertueux. Véritable pierre angulaire entre les acteurs, son rôle est de dynamiser les secteurs d’activité tels que celui de la valorisation des sédiments en structurant la filière.

Un projet au service du développement économique

Au-delà de ces aspects techniques, des réflexions sont également menées sur les modalités organisationnelles innovantes nécessaires à la création de filières de valorisation. L’objectif est de dynamiser les territoires traversés par le canal en proposant des solutions concrètes, favorisant le réemploi et le recyclage des matériaux, et contribuant ainsi au développement économique local.

Neo-Eco, historiquement implanté dans les Hauts-de-France, connaît le tissu des acteurs locaux et la dynamique des écosystèmes, ce qui lui permet de proposer des solutions pragmatiques et activables opérationnellement. La construction du futur Canal Seine-Nord Europe représente donc une opportunité unique pour Neo-Eco de mettre en œuvre ses méthodologies sur la valorisation matière des déchets minéraux sur un grand chantier d’aménagement dans la région.

Dans ce contexte, Neo-Eco s’engage à aller au-delà des simples analyses techniques, dans l’objectif de sensibiliser les acteurs locaux à l’importance de la valorisation des matériaux excédentaires, en mettant en lumière les bénéfices économiques, environnementaux et sociaux d’une telle démarche.

Ainsi, en conjuguant expertise technique et vision à long terme, Neo-Eco aspire à devenir un acteur majeur dans la transition vers une économie circulaire dans la Région Hauts-de-France et au-delà. En capitalisant sur les synergies entre les différents partenaires et en s’appuyant sur des méthodologies éprouvées, l’entreprise ambitionne de faire du projet Canal Seine-Nord Europe un exemple de réussite en matière de valorisation matière et de développement durable.

Porteur de projet

Montant du projet

3 376 789 € dont FEDER 2 026 073 € (60%)

Financements :