Béton

Prometteuse pour la valorisation des sédiments, la filière béton permet d’absorber des volumes importants et de viser diverses applications. Le sédiment peut être incorporé dans une matrice cimentaire en remplacement du sable naturel utilisé classiquement.
A travers la démarche Sédimatériaux, plusieurs applications ont déjà été déclinées en béton préfabriqué, béton prêt à l’emploi, béton cellulaires et coulis.

Type de bétonApplicationUsage
PréfabriquéBloc d’enrochement bétonRenforcement de berges maritimes ou fluviales
Matelas gabionsLutte contre l’érosion hydraulique
Bassins enterrés en hydrocylsDrainage et stockage temporaire des eaux de pluies en milieu urbain
Mobilier urbainBornes, bancs, jardinières…
Prêt à l’emploiPoutres de couronnement de palplanchesRenforcement de berges
Béton cellulaireBlocs en béton légerConstruction
Coulis autocompactantComblement de cavitésRemblaiement de cavités (tranchées sur chantier lors de travaux d’assainissements)

Le taux de substitution de sable naturel pour ces applications s’élève de 20 à 30%.
Pour ce type de valorisation, des essais de caractérisation particuliers sont nécessaires :
Granulométrie : un sédiment fin (filler) pourra permettre de compléter la courbe granulométrique et de limiter les espaces vides dans le béton
Chlorures : en particulier pour les sédiments marins et surtout pour les bétons armés et précontraints
Matière organique : elle peut modifier le temps de prise et la résistance du béton

Chantiers expérimentaux valorisant des sédiments en béton

17/05/2019

La production des hydrocyls sédiments en images

En réponse à des projets d’aménagement du territoire, spécifiquement sur la réalisation de chaussée-réservoir pour récupérer les eaux de pluie, la MEL a réussi à valoriser une partie des sédiments provenant de son territoire en les intégrant dans la formulation d’un béton pré-fabriqué, appelé hydrocyl.