Victor FERREIRA

victor-feireira-Photo-A.-Tarral (2)

Militant de l’innovation sociétale, a fondé ou dirigé plusieurs associations sur le sujet. Il dirige aujourd’hui le CD2E.

Victor FERREIRA, Directeur du CD2E

En guise de conclusion

Avec la prise de conscience de la nécessité de sauver la Terre, l’opinion publique, les entreprises, les pouvoirs publics et les collectivités ont basculé dans une nouvelle ère. Le contexte des sédiments atteint également un point de bascule, avec la fin du clapage en mer prévue en 2025, alors que chaque année la quantité de sédiments dragués double. Cette dernière question se retrouve désormais au cœur des préoccupations des acteurs.

Nous passons donc d’une période pionnière, caractérisée par une recherche et une expérimentation ponctuelles, à celle de l’industrialisation de la valorisation. Le marché existe, et peut se développer. A cet égard, les Hauts-de-France ne doivent pas être seuls ; nous devons passer à un stade de collaboration plus active, où chacun peut développer des dynamiques d’expérimentation et d’industrialisation, dans une démarche nationale et européenne. Nous devons également nous montrer pragmatiques comme le sont les Belges, notamment sur la question des seuils et des impacts sanitaires, que nous devons aborder dans une logique d’intérêt collectif.